A LA DECOUVERTE DE L’AGEROUTE SENEGAL…


Logo Ageroute_Batiboom

Créée en 2010 par l’Etat du Sénégal AGEROUTE SENEGAL est un pilier dans le domaine de la réalisation des projets d’infrastructures routières du Sénégal. Elle relève d’une réelle volonté étatique de booster le secteur routier.


​L’Agence des Travaux et de Gestion des Routes est née des cendres de l’AATR, Agence Autonome des Travaux Routiers, (créée en 2000). Ainsi par décret n 2010-430 du 1ER AVRIL 2010 naît l’AGEROUTE, agence dotée d’une autonomie de gestion et investie d’une mission de service public. Sise à Dakar-Point E, elle intervient dans le cadre de la politique d’amélioration des capacités de financement du secteur routier du gouvernement d’alors et aussi pour corriger le dysfonctionnement de l’ancienne direction des travaux publics.



Mécanisme de fonctionnement

L’AGEROUTE est dirigée par un Directeur général, M. Oumar SY, nommé par décret sur proposition du ministre chargé des routes et un conseil de surveillance.

Le directeur général est investi d’un pouvoir de décision nécessaire à la bonne marche de l’agence et, veille à l’exécution des décisions prises par le conseil de surveillance et par les autorités de tutelle.

Le conseil de surveillance est l’organe de délibérations, de suivi et de contrôle des activités de l’agence au regard des orientations de politique d’Etat. Il assiste par ses avis et recommandations, le directeur général de l’agence dans l’exercice de ses fonctions.


Les ressources financières de l’AGEROUTE

Selon Mme Awa SARR, chef du département de communication de l’AGEROUTE SENEGAL, les comptes de l’agence reçoivent le soutien financier de l’Etat affecté à la réalisation de ses missions.

L’AGEROUTE vit de dotations budgétaires globales et annuelles, allouées par l’Etat, des ressources mises à disposition par le fonds d’entretien routier autonome pour le financement de PERA(programme d’entretien routier annuel) et du budget de fonctionnement de l’agence, des fonds mis à dispositions par les partenaires au développement, de rémunérations, de subventions ainsi que de dons faits par des états ou des organismes nationaux ou internationaux.

Les ressources mises à la disposition de l’AGEROUTE sont des fonds publics.

L’agence est contrôlée par un commissaire aux comptes nommé par le conseil de surveillance qui révise les comptes, vérifie les valeurs afin de certifier la régularité et la sincérité des états financiers ainsi que les informations financières contenues dans les rapports du directeur général.

Le directeur général est l’ordonnateur du budget. La comptabilité de l’agence est tenue en conformité avec les règles du système ouest africain SYSCOA. " Le recouvrement des recettes et les règlements des dépenses de l’agence, sont assurés par un agent comptable" explique Mme Awa SARR.


Ses missions

De façon générale, l’AGEROUTE est chargée de la mise en œuvre de tous les travaux de construction de la réhabilitation et de l’entretien des routes, des ponts et autres ouvrages d'art, en plus de la gestion du réseau routier.

Tous les maîtres d’ouvrages publics sont tenus de recueillir l’avis du ministère en charge des routes représenté par l’AGEROUTE SENEGAL avant de délivrer toute autorisation de construire.


De façon spécifique l’AGEROUTE SÉNÉGAL est chargée de :

  • proposer toute stratégie de financement de l’entretien et du développement du secteur routier ;

  • préparer les dossiers de recherche de financement pour les projets d’infrastructures routières

  • contribuer à l’accomplissement de toute mission à caractère public dans le secteur routier

  • conseiller et d’accompagner les collectivités locales dans la mise en œuvre des projets routiers ;

  • prendre toutes les mesures nécessaires pour la sauvegarde de l’environnement dans le cadre des travaux

  • la conduite des projets et travaux routiers

  • proposer au Ministre chargé des routes, des orientations dans le secteur routier

  • mettre en place et de gérer une banque de données routières, en collaboration avec les services routiers du Ministère

  • d’assurer la gestion des emprises des routes du réseau classé et de veiller par tous les moyens à la préservation du patrimoine routier

  • mener les études techniques ainsi que les études de faisabilité pour tous les projets d’infrastructures routières

  • formuler des avis sur des questions ayant un rapport avec les routes.

Les projets phares de l’AGEROUTE


Selon Mme SARR, l’AGEROUTE SENEGAL s’investit dans de grands projets publics, s’orientant dans la vision de l’Etat. Ce sont :

  • Le programme quinquennal routier prioritaire qui s’articule autour de 5 objectifs principaux :

  • améliorer le corridor Dakar-Bamako et en développer de nouveaux

  • réhabiliter et revêtir l’ensemble du réseau routier national

  • développer les routes agricoles non revêtues

  • méliorer la mobilité urbaine à Dakar et dans les principales villes

  • évelopper le réseau d’autoroutes

  • L’autoroute ILAA TOUBA allant de Thiès à Touba

  • L’échangeur de l’émergence

  • Les projets urbains et interurbains


Le Sénégal ne peut que gravir les échelons du développement routier avec l’AGEROUTE.


E. Marame Faye


A lire également