Faire du typha une ressource phare pour une construction de pointe du développement durable

Depuis plusieurs années, le typha est une plante envahissante et menaçante dans les contrées occidentales d’Afrique. Ainsi, pour contrôler son invasion, l’exploiter devient une alternative pour une construction de pointe des bâtiments bioclimatiques et une construction moins coûteuse, tout en contribuant à la promotion de l’efficacité énergétique.


Batiboom: Le typha, ressource naturelle pour une construction de pointe

Typha ©Google



Point sur la prolifération du roseau Typha : illustration du fleuve Sénégal

L'écosystème des régions traversées par le fleuve Sénégal (1800 km de long) vital dans cette région du sahel et partagé par quatre pays (la Guinée, le Sénégal, la Mauritanie et le Mali), est aujourd'hui victime du typha, une mauvaise herbe bloquant les canaux d'irrigation de même que l'accès physique à l'eau. C’est pourquoi cette plante apparait de façon quasi évidente comme une menace sur la sécurité alimentaire et la disponibilité de l'eau en qualité et en quantité suffisante pour les populations locales.

Notons que le principal défi à relever pour cette région située sur la pointe occidentale du continent africain, est le maintien de l'accès à l'eau pour l'irrigation et la préservation de la biodiversité.



Batiboom: Fleuve Sénégal envahit par le Typha

Fleuve Sénégal envahit par la bombe écologique : le Typha ©Google


Le typha, une source essentielle pour une économie énergétique et un développement durable


En Afrique de l'Ouest, 25 à 30% de l'électricité produite est consommée par le secteur du bâtiment. La principale raison est que le ciment non-isolant, produit au niveau local, est inefficace mais pourtant, le seul matériau de construction couramment utilisé dans les nouvelles constructions. La question soumise en réflexion est donc « comment réduire cette consommation tout en améliorant la qualité des matériaux ? »


Batiboom: Réflexion sur le typha



Une grande quantité de typha peut être disponible à partir des activités d'éradication. Par conséquent, la production de matériaux de construction ou d'isolation à base de typha pourrait être accessible comme matériau bon marché, résistant et confortable, par bon nombre d’acteurs du secteur du bâtiment. De plus, il contribuerait à réhabiliter l'image du logement traditionnel et à améliorer l'expertise.


Par ailleurs, les technologies nécessaires à la production de matériaux d'isolation thermique à partir du typha ont déjà été développées et validées. Un paramètre d’une envergure à ne point négliger, car la création de matériaux d'isolation de chaleur très efficaces, peuvent être facilement adaptés aux contraintes spécifiques de la construction à travers la variation de leurs proportions relatives dans le matériau final. La combinaison du typha et du ciment offre donc une protection efficace contre la chaleur estivale dans tous les climats, avec des amplitudes thermiques significatives; ce qui est un facteur important au Sénégal et dans toute la zone soudano-sahélienne.



En définitif, l'introduction d'un matériau à base de typha dans le secteur du bâtiment est une perspective prometteuse pouvant conduire à la mise en place d'une ligne de production industrielle de haute qualité, associée à celle du ciment pour un meilleur rendement qualitatif et quantitatif.


Batiboom: construction à base de roseaux de typha

Construction à base de typha ©Google


A.TIENDREBEOGO

A lire également