Abdallah Dionne déplore le retard du secteur de la construction au Sénégal

Mahammed Boun Abdallah Dionne, premier ministre du Sénégal s’est désolé mardi, du retard qui caractérise le secteur de la construction dans son pays.


"Nous importons même des clous !" s’est exclamé le chef du gouvernement à l’ouverture des assises de l’entreprise organisées par le Conseil national du patronat (CNP) sénégalais. Selon Mahammed Boun Abdallah Dionne, cette situation contraint le pays à importer tous les matériaux dont il a besoin, du plus essentiel au plus dérisoire.


"Nous devons vraiment aller vers la création d’écosystèmes favorables au développement de la construction", a-t-il plaidé, ajoutant qu’il n’est normal que le Sénégal continue par importer des portes. Il a invité l’Etat et le secteur privé à relever ensemble le défi de l’amélioration de la balance des paiements du pays.


Toutefois, le premier ministre s’est félicité des récentes découvertes pétrolières et gazières. De son point de vue, cela augure une ère nouvelle, porteuse d’espérance pour le pays. "Le gouvernement n’a d’alternative que d’accompagner le secteur privé. C’est notre choix, celui du chef de l’Etat aussi, et je voudrais le réaffirmer ici", a-t-il rassuré, instant que la nécessité d’un partenariat public-privé.


C. Farid Akélé




A lire également