Abidjan : Cocody devient la commune verte de la Côte d’ivoire

Pour lutter contre le réchauffement climatique et la déforestation, le maire de la commune de Cocody, Mathias N’Gouan Aka, annonce un vaste projet pour reverdir le quartier qui abrite la résidence du président ivoirien Alassane Ouattara dans la capitale ivoirienne, Abidjan.

Maquette proposée par Koffi &Diabaté Group pour le Projet d'aménagement

« Il faut d’ici à 2030 verdir Cocody en plantant deux millions d’arbres », a annoncé à l’Agence France Presse le maire de la commune de Cocody, Mathias N’Gouan Aka. Surnommé le « Beverly Hills africain », ce quartier chic d’Abidjan sera transformé considérablement par un projet de reboisement intensif.


Débuté par la plantation de 1.500 arbres le long d’un grand boulevard, ce projet vise la réhabilitation d’une dizaine d’espaces verts, dont les 15 kilomètres de terre-plein d’un autre grand axe d’Abidjan, l’un des plus importants de la ville.


Il est également prévu, la plantation de palétuviers sur 30 kilomètres de berges de la célèbre lagune d’Abidjan. L’objectif est de reconstituer une végétation de mangroves en voie de disparition dans la ville.


D’un coût global de 138 milliards de FCFA (environ 210,5 millions d’euros), le projet a été présenté à la COP22, en novembre 2016 au Maroc. « C’est un projet novateur dont la réalisation fera de Cocody la « commune verte » de notre pays », soutient Mathias N’Gouan Aka.

Bye bye : taxi et charbon

Cocody compte aussi se débarrasser de 5.000 taxis. Selon le maire, ce sont de « vieux tacots qui occasionnent une forte pollution » dans cette cité résidentielle. Le projet prévoit enfin l’abandon du charbon de bois au profit du méthanol dans ce quartier où le tiers de la population vit avec moins d’un dollar par jour, selon une étude de la Banque mondiale.


Le projet est censé générer 100.000 emplois directs et 400.000 emplois indirects d’ici à 2030. La commune prévoit une contribution de quatre milliards de FCFA (6,1 millions d’euros). « Il faut donc attirer d’autres financements », explique Charles Koffi qui pilote le projet, ancien ambassadeur de la Côte d’Ivoire aux Etats-Unis et directeur de cabinet du maire.


D’une superficie de 192 km², la commune abrite l’hôtel Ivoire, le plus grand du pays, le principal hôpital – le Centre hospitalier universitaire (CHU) – l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan et plusieurs ambassadeurs.


Miguel Godonou





A lire également