L’importance de l’étude de sol avant la construction

Vous avez enfin votre terrain acquis après de durs sacrifices. La localisation est parfaite de même que le voisinage et vous vous apprêtez à ériger votre habitation. Ne commettez pas l’erreur que font beaucoup de personnes en construisant sans étude préalable du sol. Même si elle n’est pas obligatoire, elle est vivement conseillée. La terre pouvant être argileuse, sableuse, siliceuse ou humifère, il est important de l’étudier pour déterminer la fondation adéquate à y poser.


©Labtp

En quoi consiste une étude de sol ?


L’étude de sol approfondie (appelée également étude géologique ou géotechnique) permet de déterminer la nature d'un terrain sur plusieurs mètres de profondeur. Elle est indispensable pour connaitre le futur budget consacré à la création des fondations lorsque l'on souhaite faire construire sa maison.


Pourquoi réaliser une étude de sol ?


L’étude de sol permet d’appréhender les risques naturels susceptibles d’impacter le projet et d’apprécier leurs aléas dans la zone où s’établira la construction.

Elle permet de déterminer et d’optimiser les principes de fondations qui seront utilisés pour soutenir la future construction.

Elle met aussi en évidence des anomalies dans les terrains avant que le projet ne démarre et ainsi éviter les importants surcoûts entrainés par les arrêts de chantier et l’adaptation du projet au terrain (nécessité de réaliser des fondations profondes par exemple).

Elle garantit le projet et permet au maitre d’ouvrage (le propriétaire) d’engager la responsabilité de la maîtrise d’œuvre (architecte ou entreprise), en cas de problèmes sur l’ouvrage, et ce dans les 10 ans suivant sa construction.


Comment se déroule une étude de sol ?


Pour connaitre la portance de votre futur terrain, l'étude de sol réalisée par des bureaux d’études tels que Labotech, se déroule en plusieurs étapes :

  • L'étude du lieu : cartes géologiques, chantiers précédents, adresse etc...,

  • La reconnaissance visuelle : le sol est creusé avec une tarière ou un tractopelle, pour connaitre l’homogénéité de votre terrain (il est possible qu'il soit composé de remblais effectués il y a une cinquantaine d'années), mais aussi la présence d'eau,

  • La mesure de la résistance au sol : à l'aide d'un pénétromètre, l'expert mesure la résistance dynamique du terrain, mais aussi la présence de gypse (minéral acide qui a des effets dévastateurs sur le béton)

  • Le calcul de frottement : à l'aide d'un pénétromètre statique,

  • Le forage pressiométrique pour connaitre la déformation du sous-sol,

  • Les tests en laboratoire pour connaitre la teneur en argile et en eau du sol.


A quel moment s’effectue l’étude et qui en est le responsable ?


L’étude géotechnique se fait à l’étape de l’acquisition d’une parcelle de terrain. Vous serez ainsi en mesure de mieux comprendre quels sont les grands ensembles géologiques de votre terrain et de déterminer les diverses possibilités d’implantation d’un bâtiment. Vous obtiendrez des informations cruciales qui vous aideront à contourner d’éventuelles problématiques géotechniques.

  • En tant que particulier, il est fortement conseillé de demander une étude géotechnique à votre constructeur. Faites en un s’il est réticent et exiger la mise en application du rapport de l’étude dans la réalisation de l’ouvrage.

  • En tant que constructeur, une étude géotechnique réalisée et assurée par vos moyens (en partenariat avec un bureau d’étude par exemple) sera un gage de qualité dans la prestation que vous fournirez sans pour autant apporter un surcoût au projet.

  • En tant que promoteur, une étude géotechnique permet d’informer vos clients des premiers risques naturels et des éventuels surcoûts associés. Le budget de leur projet, comme la construction d’une maison, restera alors contrôlé.



In fine, c’est toujours le particulier qui paie l’étude de sol puisque le constructeur et le promoteur l’ajouteront au devis final. Son coût varie d’un bureau à un autre et peut faire grimper significativement le budget de construction. Mais retenez que si une étude de sol coûte de l'argent, la réparation des dégâts dus à une mauvaise fondation coute encore plus chère.


Ditoma ALETA

Sources :

hgh-environnement

monsieurfissure

habitatpresto

A lire également