Macky Sall, recommande la transformation des titres précaires en titres fonciers

Le président Macky Sall a demandé mercredi au conseil des ministres de diligenter la transformation gratuite des titres précaires en titres fonciers. Il a instruit les différents services ministériels concernés à cet effet.


La faible demande des populations détentrices de ces titres, cumulées à l’absence de titres de propriété dans des régions telles que : Médina, à Grand-Dakar, à Grand-Yoff, à Pikine, ont convaincu Macky Sall de procéder à cette mesure, fait savoir le conseil des ministres. Cela va conduire, à en croire le président de la République à la simplification des procédures et à la sécurisation des transactions immobilières.


"Il convient également de procéder aux modifications nécessaires de la loi (…) du 24 février 1987 autorisant la vente de terrains domaniaux destinés à l’habitation [et] situés en zones urbaines et de son décret d’application", peut-on lire dans le compte rendu issu de la rencontre hebdomadaire du gouvernement. Par ailleurs, le gouvernement estime que ces modifications permettront d’étendre la délivrance gratuite de titres fonciers aux habitants des Parcelles Assainies (région de Dakar), mais aussi de toutes les zones objets de lotissements réguliers.


Macky Sall a souligné la nécessité et l’urgence de corriger ces anomalies qui freinent la dynamique de croissance et de progrès social des propriétaires des ayants droit, afin de permettre à toutes les personnes concernées d’accéder facilement et de manière gratuite à la pleine propriété foncière. Il a à ce propos, demandé au ministre chargé des domaines de mettre en place des guichets uniques dédiés à la transformation gratuite des permis d’habiter et titres similaires en titres fonciers, dans chaque centre de services fiscaux. La délivrance des extraits de plans cadastraux devrait aussi se faire gratuitement.


"Le président de la République rappelle au gouvernement l’impératif d’une gestion rationnelle et transparente des questions foncières, en vue d’une paix sociale et d’une prospérité durables, gages d’un développement économique harmonieux et du succès du Plan Sénégal émergent (PSE)", conclu le communiqué du conseil des ministres.


C. Farid Akélé

A lire également