Sénégal : Les grands projets hydrauliques prévus pour 2017

Mansour Faye, ministre de l’hydraulique a mis en lumière ce mardi, les grands projets prévus par son département ministériel au Sénégal. Il a également fait le point de l’année écoulée en termes d’investissements.


Mansour Faye (Photo : DR)

La troisième usine de Keur Momar Sarr et celle de dessalement de l’eau de mer à Dakar, figurent en haut de tableau des investissements à consentir par le gouvernement sénégalais cette nouvelle année. Selon Mansour Faye, ces deux projets ajoutés à d’autres en cours, devraient contribuer à mobiliser au moins 300.000 m3 d’eau par jour. Cela ajoute-t-il, devrait permettre au Sénégal d’être à l’abri de tout déficit en eau d’ici 2035.


A cet effet, le ministre de l’hydraulique a signalé qu’au moins 400 systèmes d’adduction d’eau ont été réceptionnés à travers les différents projets, incluant les deux premières phases du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) concernant l’hydraulique rurale, entre 2012 et 2016.


S’agissant du secteur de l’assainissement, Mansour Faye a annoncé que la capacité de traitement de la station de Cambérène sera portée de 19.000 m3 à 92.000 m3/jour. Le projet d’assainissement de la Corniche Ouest dakaroise où une station de traitement des eaux usées de 60.000 m3 par jour sera installé, figure également en bonne place dans l’agenda gouvernemental, à en croire le ministre.


Le ministre de l’hydraulique et de l’Assainissement a de même fait référence au "grand projet d’assainissement des dix (10) villes de l’intérieur’’, que son département compte mettre en œuvre, sans précision sur la date. "En milieu rural, sur la période 2017-2021, nous projetons de mettre en place au moins 120.000 systèmes d’assainissement individuel au niveau des ménages", a-t-il indiqué.


En termes d’investissement, le gouvernement a investi selon le ministre, 427 milliards de Fcfa dans le secteur de l’hydraulique et de l’assainissement entre 2015 et 2016. Il a en outre rappelé que ces efforts liés à "l’hydro-diplomatie" ont motivé le choix du Sénégal pour abriter le 9ème Forum mondial de l’eau en 2021 à Dakar.


C. Farid Akélé

A lire également