Travaux du TER : Une stratégie gouvernementale pour délocaliser les populations

Dans le cadre de la construction du Train Express régional (TER), le chef de l’Etat, Macky Sall, a invité le 18 janvier, son gouvernement à mettre en œuvre une stratégie de délocalisation des occupants et activités sur les servitudes de passage du projet.


Macky Sall lors de la présentation de l'itinéraire du TER

L’impact des infrastructures, notamment de transport, sur la mobilité, l’aménagement et le développement urbain, a constitué le point d’orgue de la communication du président lors du dernier conseil des ministres. En se basant sur le projet de construction du TER, Macky Sall a invité le premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne à concevoir une stratégie « consensuelle » pour délocaliser les populations occupant l’itinéraire du projet.


Pour cela, des rencontres gouvernement-municipalité sont prévues. « Une sensibilisation permanente des populations, et des acteurs économiques et sociaux est nécessaire », a soutenu le président de la République du Sénégal.


Mahammed Boun Abdallah Dionne, organisera avec les maires des villes et communes impactées par lesdits travaux, des séances de concertation et de mise à niveau sur le calendrier d’exécution de ce « grand projet national ». Avec ses collègues concernés, le chef du gouvernement procédera également à l’éclairage sur les enjeux et les défis de la construction du TER.


Macky Sall a par ailleurs invité son équipe à s’inscrire dans le respect des plans directeurs d’urbanisme et des procédures requises pour atteindre l’objectif. Pilotés par le groupe français Engie en partenariat avec Thalès, les travaux de la première phase du TER ont été lancés le 14 décembre dernier pour une durée de 26 mois.


Miguel Godonou

A lire également